Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog de défense de la zone d'accueil du public en forêt de Longeville. Ayant pour objectif la lutte contre les méthodes de régénération dévastatrices orchestrées par l'ONF.

17 May

Directive ONF-1er épisode : les coupes préconisées

 - Catégories :  #Directive ONF

1er épisode...d'une série d'épisodes à suivre dans les jours/semaines qui viennent !


Les coupes prévues par l'ONF dans l'arrêté ministériel  posait pour notre massif un traitement en "futaie irrégulière par parquets" et non en "futaie régulière" : 

 

1ère aberration car les futaies irrégulières par parquets, ça n'existe pas !

Les coupes par parquets étant des coupes régulières !

Explications.

   

 1) Les futaies irrégulières :

 

  On les applique à de petites portions (maximum 0,5 ha), et

..."selon un processus particulier de renouvellement diffus par dosage de la lumière dans le peuplement. "

   

  En aucun cas il ne peut s'agir de coupes à blanc, car les coupes radicales par renouvellement total de la parcelle seraient appelées des futaies régulières (Voir définitions ci-dessous)

  

L'arrêté précise bien "un mélange conservé de chênes verts", donc des coupes à 50% excluant les coupes à blanc !

 

2) Les futaies par parquets :

 

Réservées aux zones touristiques, elles sont limitées à 1 - 5 ha.   

(Voir définitions ci-dessous)

 

Il semble donc y avoir contradiction entre le volume de coupes préconisé pour la futaie irrégulière (<50ares) et pour la futaie par parquets (de1 à 5ha).

  

Et une autre contradiction entre les coupes à blanc effectuées sur le terrain et le traitement par futaies irrégulières préconisé et qui permet justement de garder normalement un volume de peuplements !

 

Voici donc le premier extrait du rapport que j'ai rédigé à l'attention du sous-préfet et autres élus du Conseil général et conseil régional :

    

Il montre ce que prescrit l'ONF en théorie et que cela n'est absolument pas respecté sur le terrain dans notre commune.

 

NB : Et encore je n'avais pas encore eu l'arrêté ministériel entre les mains !   

 

Je rappelle également la façon dont nous souhaitons voir traiter cette zone d'accueil du public, ce qui correspond d'ailleurs à ce que prévoit en principe l'ONF.

   

  Cliquer pour agrandir   

 

Extrait-Rapport1.jpg

 

Définitions données par l'ONF dans leur directive :

   

 - futaie irrégulière :

Le traitement en futaie irrégulière sera retenu dans les peuplements mélangés et irréguliers de pin maritime (parfois minoritaire) et feuillus divers dans l’étage dominant (en particulier chênes caducifoliés), souvent situés en arrière dune, et dans certains sites sensibles (paysager – accueil du public) où le gestionnaire souhaitera assurer la continuité du couvert.

  

- futaie régulière :

La futaie régulière avec renouvellement par parcelle entière *est à réserver aux peuplements de pin maritime dominant ou en mélange avec le chêne vert sans enjeu particulier déterminant (paysage, accueil du public).

* Autrement dit coupes à blanc : ne sont pas celles préconisées dans notre massif forestier ! Seules les futaies irrégulières sont spécifiées, dans la Directive ONF de sept 2010 et dans l'arrêté ministériel de Juin 2002.

cela explique sans doute paourquoi l'ONF ne voulait pas que nous ayons accès à ces documents : leurs coupes étant illégales.

  

- futaie par parquets :

Le traitement en futaie par parquets, permettant de juxtaposer des unités d’intervention (renouvellement entre autres) de petites surfaces (entre un et quelques hectares), et de s’adapter à la variété des plages de peuplements en mosaïque au sein des parcelles, sera retenu pour les peuplements soumis à des contraintes particulières, essentiellement d’ordre paysager ou liées à l’accueil du public.

  

  - parquet :

unité cartographiable homogène d’une surface supérieure à 50 ares, le plus souvent comprise entre un et quelques hectares.

Commenter cet article

À propos

Blog de défense de la zone d'accueil du public en forêt de Longeville. Ayant pour objectif la lutte contre les méthodes de régénération dévastatrices orchestrées par l'ONF.