Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Blog de défense de la zone d'accueil du public en forêt de Longeville. Ayant pour objectif la lutte contre les méthodes de régénération dévastatrices orchestrées par l'ONF.

24 May

Coupes à blanc : Violation des grands principes sylvicoles !

Publié par Karine Tison pour foret de Longeville

Par définition, les coupes rases (réservées aux futaies régulières) sont des mesures extrêmes qui ne devraient être appliquées qu'en situation exceptionnelle, et sûrement pas érigées en principe de gestion forestière, surtout pour les forêts à structures irrégulières comme à Longeville (Voir Tableau)

  

C'est en substance ce que décrivent tous les textes de références et manuel à destination des gestionnaires de Forêts Privées Françaises (FPF) !

 

P our Rappel: La forêt de Longeville a un type de structure dit en "futaie irrégulière" et le type de coupes qui doit lui être appliqué est forcément de type futaie irrégulière, ce que préconise justement l'arrêté ministériel pour Longeville.

 

  EXTRAITS

 

La gestion des peuplements irréguliers répond à de grands principes sylvicoles.

  

L’irrégularité des peuplements, c’est-à-dire la diversité des essences, des âges et des strates (herbacée,  arbustive, arborescente) engendre une résistance accrue aux aléas climatiques et sanitaires. La biodiversité est importante à l’échelle de la parcelle. L’absence de coupe rase et le renouvellement permanent des peuplements entraînent une stabilité des paysages, une protection des sols contre l’érosion et une amélioration de la qualité de l’eau. Par ailleurs, ce type de sylviculture garantit une régularité des revenus.

   

Le traitement en futaie irrégulière  maintient sur une parcelle des arbres de futaie de diamètres différents, accompagnés d’un taillis ou d’un sous-étage. Les tiges ayant atteint le diamètre d’exploitabilité sont régulièrement récoltées et renouvelées. Cette sylviculture, qui tire parti de l’existant ne s’attache pas au respect d’une norme. Elle valorise au maximum les arbres de qualité, quelle que soit l’essence, par des coupes adaptées (de type jardinatoire).(Voir ce terme)

L’objectif consiste à garantir une bonne productivité et à permettre le renouvellement permanent du peuplement. Ceci passe par un équilibre entre richesse et structure.

 

Effets négatifs des coupes à blanc 

 

1 - Une perturbation brutale de l'écosystème forestier ; notamment due à la disparition de l'effet-tampon microclimatique , les chocs thermiques et le vent étant très exacerbés sur les coupes rases, ce qui semblent favorables aux attaques d'insectes, alors qu'une partie de la faune du sol (notamment celle qui vit en surface ou dans la couche la plus superficielle du sol forestier). 

Source Wikipedia 

 

2 - La protection des sols (charte ONF ISO 14001, voir ci-contre) nécessite qui plus est  le maintien d'un couvert qui exclut la futaie régulière.

 

3 - La coupe rase encourage et facilite un « traitement régulier» de futaies monospécifiques jugé défavorable à l'expression de toute la diversité écologique des forêts et du cycle sylvigénétique normal et complet, qui passe par le maintien de très vieux et gros arbres, sources durables et diffuses de bois-mort.

Source Wikipedia  

C'est LE DANGER à court terme de ce genre de procédé :

 

La conversion en futaie régulière, car il est extrèmement difficile ensuite d'inverser le processus et de revenir à une futaie irrégulière.

  

L’évolution d’un peuplement irrégulier en futaie régulière résulte le plus souvent d’un défaut de gestion. En effet, en l’absence de coupes jardinatoires, les peuplements tendent naturellement à se régulariser et une classe de dimension peut devenir prépondérante (supérieure à 50 % du nombre total de tiges).

 

* Voir ICI, la liste des autres inconvénients. 

 

* Voir surtout le site DES MEGA spécialistes de la gestion forestière en Europe :

http://www.prosilva.fr/html/index.html?PHPSESSID=e761a872b8d045f2df12e8c53590871b

Leur approche de la sylviculture irrégulière :

http://www.prosilva.fr/html/presentation/sylviculture.htm

      couperespectueuse

Voilà exactement le type de coupes respectueuses que nous défendons et qui permettent de ne pas lèser une génération pour la coupe en bois de chauffage :

le renouvellement est permanent et permet un respect du paysage, des sols, de la biodiversité qui y niche etc. 

Commenter cet article

Woodman 25/05/2011 09:06


Votre article est excellent.

Il faut refuser toute régularisation de cette forêt gérée en irrégulier, car effectivement, l'onf sait régulariser les forêts mais leurs techniciens sont, à de rares exceptions qui sont d'ailleurs
marginalisés comme de doux rêveurs, incapables de convertir une futaie régulière en irrégulier.

Ce qui n'est d'ailleurs pas logique, car contrairement à de que vous dites dans cet article, le climax d'une forêt est l'irrégularité, c'est-à-dire qu'elle tend naturellement à cet état, ce qui
rend la sylviculture proche de la nature intéressante, en ce sens qu'elle ne fait qu'aider un processus naturel et est de ce fait rentable économiquement, paysagèrement et écologiquement.

La régularisation de votre forêt est une aberration mentale.


Karine Tison pour foret de Longeville 25/05/2011 11:00



Vos documents m'ont bien aidé pour cet article et m'aident à mieux comprendre et argumenter surtout. Car insticntivement, le bon sens nous indique d'emblée - face aux carnages qu'on a devant les
yeux - que ce n'est sûrment pas la meilleure façon de gèrer une forêt ! Ils vont au plus facile, au moins cher et mettent en péril tout l'équilibre de l'écosystème. Il suffit d'observer pour
s'en rendre compte et ce n'est effectivement même pas rentable pour eux ! Alors pourquoi tout saccager ? Pour le lobby du pin...



À propos

Blog de défense de la zone d'accueil du public en forêt de Longeville. Ayant pour objectif la lutte contre les méthodes de régénération dévastatrices orchestrées par l'ONF.